Protection des personnes âgées : plaidoyer pour la prise en charge

C’est l’appel du ministre des Affaires sociales, à l’occasion du lancement des activités de la 29e édition de la Journée des personnes âgées le 26 septembre dernier à Yaoundé.

« Vers une égalité entre les tranches d’âges ». C’est le thème retenu cette année pour rendre hommage aux personnes âgées à l’occasion de la Journée internationale à elles dédiée. Le 26 septembre dernier à Yaoundé, le ministre des Affaires sociales (Minas), Pauline Irène Nguene, a procédé au lancement des activités de cette 29e édition. Face à la presse, le Minas a fait une déclaration, faisant office de coup d’envoi desdites activités. Les exclusions sociales fondées sur l’âge étant une réalité dans notre société, le Minas a voulu tirer la sonnette d’alarme. A travers la thématique de cette célébration, le Minas a appelé les uns et les autres à engager la lutte contre toute forme d’inégalités liées à l’âge et prévenir les inégalités futures. Si l’on s’en tenait au texte de loi, le Cameroun dispose aussi bien de spécificités dont il convient d’apprécier les opportunités et contraintes en matière de protection des personnes âgées. Aussi, s’est-elle référée à titre d’illustration, à la politique d’inclusion sociale, matérialisée par l’élaboration en 2012 d’un document de politique nationale de protection et de promotion des personnes âgées. Dans son essence et sa formulation, ce document se veut un outil de sensibilisation sur les problèmes et les besoins des personnes âgées, entre autres.

Cette couche sociale vulnérable a pourtant une grande place au sein de la société. Gardiennes des traditions et dépositaires de la sagesse, « les personnes âgées sont appelées à subvenir aux besoins de la jeunesse grandissante », a relevé le Minas. Elle, qui estime que la protection des droits de cette tranche de la population est un axe majeur de la politique sociale du gouvernement. Ce dernier considère d’ailleurs les personnes âgées comme une part entière de la société, et qui peut aussi participer à la construction des communautés. Il a été relevé que le pourcentage des personnes âgées de 60 ans et plus dans la population totale au Cameroun reste faible, environ 5,3% d’ici 2020, soit un effectif de près d’un million de personnes. « Une forte poussée démographique qui inspire les réflexions sur le vieillissement et suscite les initiatives capitales sur le plan international et national », a alerté le Minas. Leur protection est donc une affaire de tous.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category