Adamaoua : plusieurs listes réhabilitées

Six recours sur la vingtaine déposée au tribunal administratif de l’Adamaoua ont été rejetés.

C’est le cœur battant que les personnes ayant déposé un recours auprès du tribunal administratif de Ngaouundéré, ont rejoint la Cour d’appel de la ville de Ngaoundéré. A 17h30, lorsque Martin Jules Mvele Mendo’o rentre dans la salle, chacun retient son souffle, espérant que les arguments de la matinée ont su retenir l’attention du président du tribunal administratif. En moins de 20 minutes, chacun est fixé sur son sort. Sur la vingtaine de recours reçus la semaine dernière, six ont été rejetés. Notamment le recours déposé par l’UNDP pour annulation de la liste du RDPC pour non-conformité dans la commune de Mbé ou encore le recours déposé par le RDPC pour l’annulation de la liste UNDP dans la commune de Tignère toujours pour non-conformité de certains éléments du dossier de candidature. 


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

D’autres par contre s’en sortent avec le sourire. Dans la commune de Ngaoundal, où la liste de l’UNDP avait été rejetée par le Conseil électoral à cause de l’inéligibilité de Mohamadou Bakari, le tribunal a décidé que la liste est conforme mais le parti mis en cause doit remplacer le candidat dont l’inéligibilité a été constatée. Dans la commune de Galim-Tignère également, la liste du RDPC rejetée pour des dossiers incomplets et non-conformes, a été approuvée. Le FDP voit aussi sa liste réhabilitée. 


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Cette délibération a été le point d’orgue d’une journée marathon. Dès 8h, la cour du tribunal était déjà noire de monde. Des plaignants avec leurs avocats, des militants et même des curieux, n’ont pas voulu manquer cette grande étape du processus électoral. L’audience qui a débuté à 10h, s’est achevée aux alentours de 14h avec une reprise à 17h30. Durant près de quatre heures, les avocats, les membres d’Elecam, et même certains plaignants se sont succédé dans la prise de parole pour défendre leur recours. Des preuves ont été présentées pour appuyer leur plaidoyer. 


Read also : Bafut : le BIR reconstruit la sous-préfecture

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category