Statut spécial du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : le dispositif au complet

Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest entrent désormais dans la plénitude du statut spécial qui leur est conféré par le Code général des Collectivités territoriales décentralisées. C’est à la faveur de la nomination hier par le président de la République des « Public Independent Conciliators ». Paul Biya a choisi Tamfu Simon Faï (Nord-Ouest) et Telelen Dorothy Atabong (Sud-Ouest) pour assumer une immense responsabilité dans la régulation des relations sociales. Cette décision du chef de l’Etat est prise comme le prescrit la loi, sur proposition concertée du représentant de l’Etat et du président du Conseil exécutif régional. Elle intervient à la suite d’un processus intense enclenché au lendemain du Grand dialogue national, et qui est passé par la tenue des premières élections régionales le 7 décembre 2020.  
Parlant des attributions des « Public Independent Conciliators », les dispositions de l’article 367 du Code général des CTD sont explicites. D’abord, il faut indiquer que ces personnalités « ne reçoivent ni ne sollicitent aucune instruction ». D’où leur indépendance. Par ailleurs, elles sont habilitées à « examiner et à régler à l’amiable les litiges opposant les usagers à l’administration régionale et communale ». En outre, les « Public Independent Conciliators » sont tenus de défendre et protéger les droits et libertés dans le cadre des relations entre les citoyens et la région ou les communes de la région. Comme on le voit, ces personnalités nommées pour un mandat de six ans non renouvelable ont un rôle majeur dans la mise en œuvre du statut spécial des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category