Centre : priorité à la planification

En plus de la mise en place de l’institution, le Conseil régional doit élaborer son plan de développement, boussole de son action sur le terrain pour les trois prochaines années.

Le Conseil régional du Centre a adopté un budget de 3 milliards de F lors de la session ordinaire tenue du 26 au 28 mai derniers à Yaoundé. Cette dotation de démarrage n’est pas consacrée à la réalisation des projets sur le terrain, mais plutôt à la mise en place effective de l’institution. Il s’agit aussi de concevoir les documents de planification et de cadrage budgétaire. L’un des plus importants étant le plan régional de développement (PRD), comme l’expliquent le 1er vice-président Jean-Claude Sanama Nkono et le secrétaire général Alain Patrice Minkanda, rencontrés hier 10 août. L’élaboration de cet outil est en bonne voie, puisqu’un guide pratique a déjà été adopté, avec l’appui du ministère de la Décentralisation et du Développement local. C’est celui-ci qui fixe les grandes orientations pour l’élaboration du plan régional de développement ; lequel se projette sur trois ans (2022, 2023 et 2024).
Pour réussir cette opération, il faudra faire le tour des dix départements de la région du Centre afin de recueillir les besoins et les propositions des populations. D’où la nécessité pour l’équipe conduite par le président du Conseil régional, Gilbert Tsimi Evouna, d’acquérir des engins roulants et rendre disponible le PRD d’ici la fin du mois d’octobre. C’est en effet sur la base de ce document que sera aussi élaboré le budget de 2022, qui pourrait intégrer les premières réalisations concrètes attendues par les populations sur le terrain. Déjà, pour se préparer aux défis futurs, le Centre a prévu d’acquérir du matériel de Génie civil, ainsi qu’un terrain qui servira de base à ces engins. Des choses et d’autres qui n’attendent plus que la mise à disposition totale des ressources financières par le gouvernement.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category