Unité nationale: Paul Biya contre l’exclusion

Hier dans sa publication sur les réseaux sociaux, le président de la République s’érige contre toute forme de rejet de l’autre.

On dirait bien que le rendez-vous est devenu quotidien. Les 876 403 abonnés à la page officielle Facebook du président de la République ont eu droit, hier en matinée, à un autre message évocateur. Celui-ci tranche avec toutes les allusions malveillantes que certains tentent de faire, lorsqu’ils parlent d’ « officialisation du tribalisme ».

Sans nécessairement leur répondre, mais dans sa posture de pédagogue et de sage conseiller des jeunes, Paul Biya dit ceci : « Nous devons combattre tout ce qui menace notre unité. Aucun groupe ne doit rejeter les autres. Aucun groupe ne doit se sentir exclu par les autres. Bannissons les préjugés et les complexes qui nourrissent la discorde... ».

En utilisant le pronom personnel sujet au pluriel « Nous », Paul Biya ne s’exclut pas dans ce « devoir » auquel il enjoint l’ensemble de ses compatriotes. Pour lui, le combat contre tout ce qui peut fragiliser l’unité est commun. Tous, nous devons lutter contre les replis identitaires. Aucun groupe, aucune ethnie, ne doit se sentir supérieur. Cette égalité, à laquelle le président de la République fait allusion, naît souvent dans les pensées et dans les idées. Ainsi, pour mieux combattre ces tares et avatars qui plombent et empoisonnent le vécu harmonieux, préjugés et complexes sont à bannir. Naturellement, l’adhésion à cette autre invite du président de la République est totale.

Plus de 600 commentaires ; environ 1450 internautes qui ont apprécié ; et plus de 500 partages sur la page officielle Facebook du chef de l’Etat. Twitter n’étant pas en reste. La communication digitale impulsée par Paul Biya depuis plusieurs jours, lui aura permis de toucher une largue cible.

En effet, ce sont près d’un millions d’internautes que le président de la République a pu toucher dans ces multiples publications. Dans cette sensibilisation utile, tous les sujets majeurs sont abordés. Ceci dans le but apparent de consolider l’unité, le vivre ensemble, la stabilité et la paix.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category