Finances publiques : priorité à la bonne gouvernance

Présidant les travaux du directoire du Comité régional de renforcement institutionnel mercredi, le Consupe, Rose Mbah Acha Formundam a émis le vœu de voir son image s’améliorer.

Rose Mbah Acha Formundam, ministre délégué à la présidence de la République chargé du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), a ouvert les travaux de la 18è réunion du Comité régional de renforcement institutionnel (Crri) mercredi à Yaoundé. Au cours de cette cérémonie, la ministre a exhorté ses confrères à faire de la bonne gouvernance financière une priorité. Cela permettra de redorer l’image de leur organisme, conformément aux assises des institutions supérieures de contrôle des finances publiques de l’Afrique francophone subsaharienne (Crefiaf) tenues à Ouagadougou, en décembre 2018.
Accompagnée du ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures, chargé de la Coopération avec le Commonwealth, Félix Mbayu, le Consupe a exprimé ses attentes pour les travaux du Crefiaf qui ont débuté hier à Yaoundé. Il sera surtout question de mener des réflexions sur les défis et problématiques émergentes qui interpellent les Institutions supérieures de contrôles (Isc) de manière générale, et qui induisent l’élaboration des solutions appropriées à ces institutions. Il faudra également s’assurer de la mise en œuvre progressive des réformes impulsées par l’Assemblée générale lors de sa dernière session.
Ainsi, ces assises de Yaoundé devront faire le bilan du forum d’Ouagadougou. Rencontre au cours de laquelle d’importantes mesures liées aux réformes opérationnelles pour les années à venir et de sa gouvernance interne ont été entreprises. Il s’agissait notamment de l’adoption d’un nouveau plan stratégique 2019-2024 arrêtant « de nouvelles orientations dans les domaines d’intervention du Crefiaf aussi bien au plan des activités de renforcement des capacités qu’à celui du partage de connaissances », a rappelé Rose Mbah Acha Formundam. L’atelier de Yaoundé est donc une aubaine pour évaluer le niveau d’implémentation de ces recommandations. Il permettra en outre de tabler sur l’avenir. 
Le Crefiaf est une Association sous-régionale qui regroupe 23 institutions superieures de contrôle 19 d’entre-elles sont de l’Afrique francophone et quatre de l’Afrique lusophone. Ses missions consistent, entre autres en la promotion de la lutte contre la pauvreté et la corruption, la promotion des droits de la démocratie et la bonne gouvernance. Il doit aussi assurer la promotion des spécialistes en vérification.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category