Message à la Nation : Paul Biya parle aux Camerounais ce soir

Comme il est de tradition le 31 décembre, le président de la République va s’adresser à ses compatriotes.

Comme il est de tradition, le président de la République va s’adresser à ses compatriotes ce soir dans le cadre de son message de fin d’année. Comme le 10 septembre dernier lorsqu’il avait pris la parole dans un message radiodiffusé et télévisé pour faire le point de la situation générale du pays et surtout annoncer la tenue du Grand dialogue national qui a eu lieu du 30 septembre au 4 octobre 2019, la sortie du président Paul Biya ce jour reste également très attendue. Car, cette intervention sera la première du genre depuis la fin de la grande concertation qui a réuni au Palais des Congrès de Yaoundé, les Camerounais venus de divers horizons pour jeter les bases d’une sortie définitive de la crise qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis trois ans. Il s’agira donc d’un grand moment de communion entre le peuple camerounais et son président de la République qui aura certainement à cœur de revenir sur la mise en œuvre des recommandations du Grand dialogue national, dont les premiers signes sont déjà visibles, avec notamment la promulgation de la loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées, celle sur la promotion des deux langues officielles de notre pays, etc.
S’agissant spécifiquement du Code général des collectivités territoriales décentralisées, il vient consacrer le statut spécial accordé aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, de même qu’il donne un coup d’accélérateur au processus de décentralisation qui permettra de plus en plus aux populations camerounaises d’être mieux impliquées dans la gestion de leurs affaires. On se rappelle qu’au cours de ses dernières sorties, le président Paul Biya n’avait eu de cesse de faire de l’atteinte de ces objectifs, l’une de ses priorités. L’année 2020 qui va s’ouvrir devrait donc connaître une reconfiguration du paysage des collectivités territoriales décentralisées, avec pour principale innovation, la possibilité laissée aux populations de choisir les responsables de ces structures. La préparation du double scrutin législatif et municipal du 9 février prochain devrait donc logiquement figurer au cœur des préoccupations du chef de l’Etat ce soir.
Par ailleurs avec la loi portant promotion des langues officielles de notre pays, l’anglais et le français deviennent deux langues d’égale valeur pouvant être utilisées indistinctement, notamment au sein de nos administrations publiques. 
Au-delà de l’évocation de la mise en œuvre des résolutions du Grand dialogue national, les importantes échéances internationales qui interpellent notre pays pourraient aussi être évoquées par le chef de l’Etat. Le Cameroun abrite en effet dans les prochains mois, le Championnat d’Afrique des nations de football. La préparation de cette importante compétition, de même que celle prévue en 2021, à savoir. la Coupe d’Afrique des nations de la même discipline, devraient occuper le propos présidentiel.
Les questions économiques ne seront certainement pas en reste. Que ce soit au plan national, sous-régional ou même international. On se rappelle en effet qu’à l’initiative du président Paul Biya, Yaoundé a abrité en novembre dernier, un sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Un sommet qui est intervenu au moment où, ailleurs sur le continent, de grandes mutations sont observées pour accélérer le développement de certaines sous-régions. En clair, l’état de la nation que va brosser le président de la République ce soir reste un moment très attendu qui devra également fixer le cap pour la nouvelle année.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category