Politique

Bafoussam : des journées bien remplies

Depuis sa prise de service, Roger Tafam, le patron de la ville de Bafoussam, alterne son quotidien entre présence au bureau et fréquentes descentes sur le terrain.

Mercredi 11 mars 2020. Arrivé au bureau à 7h, Roger Tafam, le maire de la ville de Bafoussam, s’emploie à traiter les derniers dossiers reçus tard la veille. « Je suis par habitude diligent. J’évacue rapidement les dossiers au fur et à mesure », précise le maire. Entre deux dossiers, il répond au téléphone en observant à travers l’ouverture extérieure, l’arrivée de ses collaborateurs. A à 7h50 min sa secrétaire entre avec un nouveau parapheur et emporte le précédent. Méticuleusement, le maire s’assure que les dossiers soumis à son appréciation sont complets avant d’y apposer sa signature.
Vers 8h, le magistrat municipal reçoit ses collaborateurs, des chefs de services pour la plupart, qui lui rendent compte des dossiers en cours. En retour, il pose des questions, donne des instructions et des recommandations. Il va écourter cette séance de concertation pour présider une brève réunion avec des responsables des services déconcentrés du Mintp et du Minhdu. « Nous peaufinons ensemble une descente sur le terrain pour visiter conjointement les autres chantiers routiers en cours dans la ville de Bafoussam. J’ai déjà visité et apprécié les chantiers C2D qui évoluent positivement dans cette ville », précise le maire au sortir de cette réunion.
A 10h, il quitte ses bureaux. Tout le monde y est en activité, en commençant par ses deux adjoints. C’est l’instant choisi par le maire pour effectuer sa traditionnelle descente sur le terrain. Il visitera tour à tour, le chantier d’épuration des boues de vidange et la décharge municipale de Bafoussam. Le premier chantier qui traîne depuis des années fera l’objet d’une réunion dès le retour à la mairie. Des mesures fortes sont issues de cette concertation. Place ensuite aux concertations, audiences et suivis des dossiers. Un programme régulier que le maire Roger Tafam s’est imposé dès sa prise de service technique le 26 février dernier. 
« Lundi dernier, il est arrivé au bureau à 5h30, et s’est rendu à l’abattoir observer de bout en bout le déroulement du travail », se rappelle l’un de ses collaborateurs. Outre ces différents services, le maire visite les chantiers et points stratégiques de la ville, multiplie les séances de travail avec des associations des commerçants, des chefs de communautés… Ses journées s’achèvent bien souvent après 18 h. « Je profite du calme de la soirée pour vider les dossiers délicats et rattraper tout ce qui n’a pas été fait à temps en journée, puisque nous sommes aussi appelés à faire une mission de représentation en travaillant en collaboration avec les différentes autorités de la ville », précise le maire pour qui, « il y a beaucoup à faire et nous en serons encore à gérer le quotidien au bout de notre mandat si on ne s’attèle pas à la tâche dès à présent et en travaillant en permanence ».
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps