Maroua : des médailles pour une cinquantaine de récipiendaires

En présidant la remise des distinctions jeudi dernier, le gouverneur de l’Extrême-Nord a invité les populations à barrer la voie à la secte Boko Haram.

À l’esplanade des Services du gouverneur jeudi dernier, la plus haute distinction honorifique décernée à savoir celle de commandeur de l’Ordre de la valeur est revenue à Mahamat Abdoul Karim. Pour les officiers de l’ordre de la valeur, l’on avait Jean-Marc Ekoa Mbarga, le préfet du Diamaré, Chari Boulama, le Dg de la Mission de développement intégré des Monts Mandaras (MIDIMA), et Boukar Tikere, le maire de Tokombéré. Toujours dans le registre des médailles dans l’ordre de la valeur, il faut signaler Sani Babani, le maire de la ville de Maroua à qui le gouverneur a épinglé la médaille du grade de chevalier.
Pour ce qui concerne la médaille de l’ordre du mérite camerounais, les récipiendaires étaient au nombre de 17 et c’était le plus fort contingent. Quant à l’ordre de mérite agricole, la sélection était aussi serrée ; au nombre des trois qui ont reçu le grade de chevalier, il y a Mme Kalbassou, bien connue dans le domaine de l’élevage des poulets. 14 récipiendaires ont reçu la médaille de la force publique tandis que deux autres ont reçu la médaille du travail en argent.  La cérémonie de remise de ces distinctions s’est voulue sobre, dans un contexte marqué par la poursuite de la lutte contre la pandémie du coronavirus et celle contre le terrorisme. « Par la conjugaison des efforts de nos forces de défense et des populations, nous avons la certitude que Boko Haram est aujourd’hui réduit à sa plus simple expression. Mais il ne faut pas baisser la garde car c’est une nébuleuse », a déclaré le gouverneur Midjiyawa Bakari.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category