Ordre des avocats du Cameroun : il y aura bien élection

Hier à Yaoundé, un Conseil du barreau s’est tenu pour répondre à cette préoccupation, liée notamment à un appel à pétition lancé le 19 août dernier par un groupe d’avocats.

Des sons discordants s’élèvent au sein de l’Ordre des avocats du Cameroun depuis le 19 août dernier. En effet, un appel à pétition lancé à cette date par un collectif d’avocats exige l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire de l’ordre des avocats, avec pour objectif l’élection d’un nouveau bâtonnier. Les initiateurs rappellent que la dernière assemblée générale organisée les 24 et 25 novembre 2018 avait élu le Conseil de l’Ordre et le bureau de l’Assemblée générale pour un mandat de deux ans.
Le bâtonnier de l’Ordre, Me Charles Tchakoute Patie, étant décédé le 4 octobre 2020, le Conseil de l’Ordre réuni en sa session extraordinaire avait désigné Me Claire Atangana Bikouna comme bâtonnier par intérim le 7 octobre 2020. A en croire le collectif d’avocats, « la feuille de route du bâtonnier par intérim prévoit l’achèvement du mandat du défunt et l’organisation des élections par le bureau de l’assemblée générale dans un délai d’un mois à compter de l’expiration de son mandat. L’intérim du bâtonnier décédé ayant expiré depuis le 24 novembre 2020 à minuit. » 
Afin de trouver un consensus, le Conseil de l’Ordre des avocats au barreau du Cameroun a convoqué  Morfaw Evaristus Nkafu, président de l’Assemblée générale de l’Ordre hier en son siège à Yaoundé. Question d’arrêter la date et le lieu de la prochaine assemblée générale élective, et ainsi calmer les remous qui secouent en ce moment le barreau. CT a rencontré le président de cette assemblée qui donne des éclaircissements sur les paramètres à réunir pour la tenue prochaine d’une élection.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category