Extrême-Nord : 300 actes de naissance distribués

Bonne nouvelle quelques jours avant la rentrée scolaire, les élèves des écoles publiques des villages du grand Toukou. L’élite de cet ensemble de villages, rassemblée autour de Fissou Kouma, parrain de l’opération « un élève un acte de naissance » a procédé à la rétrocession de 326 actes de naissances aux écoliers du Cm2. La cérémonie présidée par le sous-préfet de Yagoua, Souaïbou Zourmba, a connu une affluence toute particulière. Il était entouré à cette occasion, du directeur général de la Semry, de l’honorable Manamourou épouse Silikam député à l’Assemble nationale. 
L’action émane d’un constat désagréable selon lequel pendant l’année scolaire écoulée, environ 500 élèves du Cm2 des 13 écoles du secteur du grand Toukou sont n’avaient pas d’actes de naissance. Le directeur général de la Semry, Fissou Kouma, fils et élite saisit alors tous les cadres de cette zone. Aussi rapidement que possible, les moyens sont réunis avec la participation des parents démunis. Une démarche est entreprise auprès des acteurs de la chaîne de délivrance de ces documents. Avant que les ministères des Enseignements secondaires et de l’Education de base n’arrêtent la réception des dossiers du concours d’entrée en 6e et du Cep, des expéditions des jugements supplétifs ont été établies pour finaliser les dossiers à ces deux rendez-vous. « Cela a permis aux enfants arrivés au Cm2, de pouvoir présenter le concours de l’entrée en 6e et de l’examen du Cep », a déclaré Fissou Kouma, le parrain de l’opération. Pour le sous-préfet de Yagoua, la bataille contre le manque d’actes de naissance doit continuer. 
La cérémonie s’achève sur une note de sport avec la finale de football dénommée « tournoi patriarche Charles Silikam » remportée par l’équipe du village Zoula par tirs au but et celle de la lutte traditionnelle remportée par l’équipe de Vounaloum.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category